Un Pôle Environnemental Solidaire voit le jour avec le soutien de la Région et du Département

Communiqué de la Région Haute-Normandie du 19-01-2015

 

Claude Taleb, Vice-président de la Région en charge de l’ESS, de l’agriculture, de la pêche et du tourisme, représentant Nicolas Mayer-Rossignol, et Lionel Prévost, Vice-président du Département de l’Eure et président de la commission Développement Durable représentant Jean Louis Destans, ont participé à l’inauguration du Pôle environnemental solidaire à Beaumesnil.

« L’Economie Sociale et Solidaire c’est avant tout de l’économie ! Elle contribue à l’innovation, la cohésion sociale et au développement de nouveaux emplois durables et non délocalisables. Accompagner des projets comme celui-ci, c’est soutenir l’emploi local et la dynamique des territoires ruraux », commentent Nicolas Mayer-Rossignol et Jean Louis Destans.

Ce projet est né de la volonté de l’association « 1001 légumes » de créer un lieu conjuguant vente de produits locaux et biologiques, éducation à l’environnement et offre touristique (avec la création d’un gîte d’hébergement) en intégrant les dimensions sociale et environnementale à une échelle locale ; l’acquisition du bâtiment a ainsi été financée via une épargne solidaire.

« La démarche globale du projet a en effet été à la fois sociale et environnementale, a expliqué Lionel Prévost. L’épargne solidaire au lancement du projet et les chantiers participatifs en sont les meilleurs témoins. Couplé à une utilisation de l’énergie solaire originale via la verrière bioclimatique, la pérennisation du patrimoine existant est remarquable. Ainsi, tout au long du chantier de la création de ce pôle environnemental, en tant que partenaire financier du projet, le Département a eu à cœur d’accompagner au mieux l’association. »  

Pour Claude Taleb, « ce projet illustre l’importance de croiser les ressources citoyennes avec les financements publics pour créer une dynamique locale porteuse d’emplois pérennes non délocalisables ».

Inscrite au contrat de Pays Risle-Charentonne 2011-2013, l’opération, d’un montant total de 614 000 €, a été soutenue par la Région (180 000 €) et le Département de l’Eure (140 000 €). Elle a également reçu une aide de l’Europe (137 000 € -FEADER), le restant (77 400 €) étant à la charge du Maitre d’Ouvrage (l’association « 1001 légumes »).

Le projet a également été financé dans le cadre de l’appel à projets Eco Région Solidaire (23 450 € pour la phase de faisabilité et 66 000 € pour la phase d’expérimentation), proposé par la Région.

L’une des particularités du projet réside dans la mise en place d’une verrière bioclimatique qui laisse apparente l’architecture du bâtiment tout en permettant de chauffer l’air, qui est ensuite utilisé en complément du chauffage du bâtiment. Cela lui a valu d’être retenu au programme PREBAT (programme de recherche pour l’efficacité énergétique dans le bâtiment) de l’ADEME. L’Agence pour le développement a d’ailleurs pris en charge le coût d’instrumentation du bâtiment (27 500€) qui consiste à implanter une cinquantaine de capteurs pour relever les mesures de température ou de consommation d’énergie dans les différentes pièces.

Retrouvez ce communiqué sur le site de la Région.

Remonter