Jérôme Bourlet



  1. Séance plénière du 15 décembre 2014: discours de politique générale par Jérôme Bourlet

      Urgence, urgence! Depuis des semaines on n’entend plus que cela, mais de quelles urgences parle-t-on? D’urgence environnementale, sociale ou démocratique? Non uniquement de l’urgence financière, celle qui doit combler la dette de la France, de l’urgence d’aller chercher de la croissance \ »avec les dents\ » comme le disait un ancien président, en libéralisant toujours plus notre économie. …

    Lire la suite
  2. L’intermobilité en Haute-Normandie: Aller plus loin qu’Atoumod, c’est indispensable!

    Aujourd’hui, dans le désordre du chantier de la gare de Val-de-Reuil, la ministre de la décentralisation et de la fonction publique Marylise Lebranchu a rencontré Nicolas Mayer- Rossignol, président de la Région, Jean-Louis Destans, président du Conseil départemental de l’Eure, Yvon Robert maire de Rouen, Bernard Leroy, président de la CASE et Marc-Antoine Jamet, maire de Val-de-Reuil. …

    Lire la suite
  3. Rapport de mission de Jérôme Bourlet – Stratégie pour la mise en place d’une trame verte et bleue en Haute-Normandie

    Jérôme Bourlet, conseiller régional EELV, avait reçu en début de mandature une mission sur la trame verte et bleue. Dans ce cadre, il a remis le mois dernier son rapport de mission au président de Région, Nicolas Mayer-Rossignol. Cette remise a été l’occasion de faire le point avec le président et la vice-présidente en charge de l’Environnement sur le rôle que peut avoir la Région dans le déploiement d’une véritable trame verte et bleue à l’échelle régionale, et d’aborder des pistes de réflexion et d’actions pour les prochaines années dans ce domaine. …

    Lire la suite
  4. La prise en compte de l’environnement en Haute-Normandie : des avancées, mais des progrès restent à faire

    Tribune libre publiée dans le magazine Ma Région de novembre 2014.   Lors de la dernière séance plénière, sous l’impulsion du groupe écologiste, des mesures favorables aux Haut-Normands, à leur l’environnement et à leur qualité de vie ont été adoptées. Nous nous en réjouissons, qu’elles concernent l’agriculture avec la mise en avant des circuits courts et de l’agro-écologie avec la Stratégie Régionale en faveur de l’Agriculture, de la qualité de l’air et des engagements en faveur de la transition énergétique avec le Plan Air Climat Energie Régional, ou bien la préservation et la reconquête des milieux naturels, avec le Schéma Régional de Cohérence Ecologique. …

    Lire la suite
  5. Séance plénière du 13 octobre 2014 : Intervention sur le rapport d’Etat d’avancement du Schéma Régional d’Aménagement et de Développement du Territoire par Jérôme Bourlet

    intervention Jérôme Bourlet – avancement SRADT… par elusEELV-hautenormandie   Monsieur le Président, cher-e-s collègues, Le Schéma Régional d’Aménagement et de Développement du Territoire arrive à son terme, et l’objectif de recherche d’un nouvel équilibre est toujours aussi pertinent. En effet, depuis 30 ans, la recherche de la croissance a toujours été le Saint Graal de notre vision de développement économique et humain, sans grand succès, il faut bien le reconnaître. …

    Lire la suite
  6. Pour lutter contre le réchauffement climatique, stoppons les grands projets inutiles comme le contournement Est de Rouen!

    Tribune libre publiée dans le magazine « Ma Région » de juillet-août 2014.     Dans le cadre de la prochaine conférence sur le climat que va organiser la France, les prises de paroles du ministre des affaire étrangères sont claires. M. Fabius a déclaré à plusieurs reprises que la France devait se montrer exemplaire dans le développement de la transition énergétique, pour lutter contre le réchauffement climatique. Pourtant ce qui est bon pour la France ne semble pas l’être pour la Haute-Normandie, car sur notre territoire on nous propose un contournement Est de Rouen (un projet né en 1942!), qui ne répond pas à la problématique des déplacements du quotidien. Les impacts néfastes de cette infrastructure sont multiples : sanitaires (risque de pollution de captages d’eau potable, pollution de l’air par émission de particules fines), environnementales (destructions d’espaces naturels riches et de terres agricoles fertiles) et également humain, avec de nombreux villages sacrifiés. Et, cerise sur le gâteau, son prix de plus d’un milliard d’euros ne peut être financé par l’Etat, ce qui imposera aux collectivités de payer aussi, et de faire appel à un concessionnaire privé qui installera un péage. Devant l’impasse que représente ce projet, les écologistes propose de finir le contournement Ouest (accès Nord et Sud du pont Flaubert) ce qui coûtera quatre fois moins cher et produira moins d’émissions de gaz à effet de serre. …

    Lire la suite