Le Tréport : des éoliennes offshore créatrices d’emplois et d’énergie verte!

 

Demain vendredi 29 novembre, les deux groupements d’entreprises auront déposé leur dossier de candidature dans le cadre du 2ème appel d’offre relatif au projet d’installations d’éoliennes offshore au large du Tréport et de Noirmoutier.

Les élus régionaux EELV des Conseils Régionaux de Picardie et de Haute-Normandie rappellent que ce projet de développement offshore contribuera pleinement à la structuration de la filière éolienne en France. En effet, les investissements générés par l’appel d’offres national permettront de sécuriser les 10 000 emplois industriels directs liés au développement de celle-ci.

Plus localement, les deux projets du Tréport et de Noirmoutier qui comprendront chacun 80 à 100 éoliennes concerneront des centaines d’emplois directs au moment de la construction mais aussi de la maintenance et de la logistique. C’est un projet qui permettra de réorienter l’économie régionale vers des emplois d’avenir. Aussi, nos politiques régionales en matière de formation à la maintenance éolienne (comme WindLab en Picardie) ou de Recherche et Développement (comme le projet WIN et son centre de recherche CEVEO en Haute-Normandie), seront renforcées par la structuration de la filière locale.

En Picardie, c’est déjà près de 1000 emplois directs qui ont été créés ou maintenus grâce au développement de la filière éolienne. Il faut amplifier cette dynamique avec la filière de l’éolien en mer.

En Haute-Normandie, avec la mise en place des deux parcs éoliens de Fécamp et du Tréport, ce sont plus de 2000 emplois qui seront créés d’ici 2020 dans la seule filière éolienne offshore, permettant ainsi à des filières industrielles et portuaires traditionnelles (mécanique, chaudronnerie, maintenance portuaire…) de se maintenir et de se développer.

 

Le développement des énergies renouvelables est également important pour sortir de notre dépendance aux énergies fossiles et nucléaires, qui n’assurent pas notre indépendance énergétique (importation d’uranium à haut risque, 70 milliards de facture énergétique dans la balance commerciale à cause des importations massives d’hydrocarbures) tout en ayant un coût élevé pour notre environnement et notre sécurité. Avec la maitrise de nos consommations d’énergies, le développement des énergies renouvelables est un pilier de la transition énergétique.

Pour ces raisons, les élus régionaux EELV des Conseils Régionaux de Picardie et de Haute-Normandie soutiennent pleinement ce projet de développement de l’éolien offshore au large du Tréport et appellent à amplifier cet effort en faveur de la transition écologique.

 

Les élus EELV des Conseils Régionaux de Picardie et de Haute-Normandie.

 

 

Pour télécharger ce communiqué en pdf, c’est ici.

 

 

Remonter